+++ + + ++.
 
 . .

 | 
 

 *-*l'Histoire du peuple Algerien 1830-1962 *-*

         
Admin
Admin


: 181
: 01/04/2008

: *-*l'Histoire du peuple Algerien 1830-1962 *-*    04, 2008 10:21 pm

*-* : *-*




*-* l'Histoire du peuple Algerien 1830-1962*-*

Le 31 Janvier 1830, le gouvernement franais, dirige par M.
Polignac, dcida de lancer une expdition contre l'Algerie. Il avana un certain nombre de raisons pour justifier cet acte : il s' agissait de punir l'Algerie dont le dey avait insulte le consul de France donc froisse l' honneur franais en lui portant un coup de son chasse-mouches lors d' une audience diplomatique.
Mais il y avait d' autre motifs, rehausser le prestige du rgime impopulaire de charles X ; viter le remboursement du prt que l'Algerie avait consenti a la France lors du blocus Anglais de 1794 ; rivaliser avec les puissances europennes, et en particulier avec l' Angleterre, pour la cration d' un nouvel empire.

Le corps expditionnaire, commande par le marchal de Bourmont, comptait 37000 hommes dont 31000 fantassins embarques a Toulon sur 675 btiments avec des provisions pour quatre mois. Le 14 juin 1830, les oprations de dbarquement commencrent a sidi Ferruch.
Aprs des combats acharnes et de lourdes pertes subies de part et d' autre, le gouvernement Algrien capitula le 5 Juillet 1830.
Le chef de l'tat algrien, le dey, et le marchal de Bourmont, commandant en-chef de l' arme franaise, signrent la convention d' Alger. L' article 5 de cet accord garantissait le libre exercice de la religion musulmane, la libert de toutes les classes d' habitants, leur religion, leurs proprits, leur commerce, leur industrie, et enfin le respect absolu des femmes algriennes. L' article 2 spcifiait que les coutumes algriennes seraient respectes, et interdisait en particulier aux soldats franais d' entrer dans une mosque Algrienne.

Aprs la prise d'Alger par l'Arme franaise en 1830, l'administration franaise commena rflchir aux moyens de renforcer la prsence franaise et de lui donner une assise. Cela ne pouvait tre ralis qu' travers la main mise militairement et civilement organise sur une vaste chelle en vue de crer une base territoriale et administrative en encourageant l'immigration de colons pour asseoir la base dmographique visant appuyer la force militaire et faciliter ainsi le processus de dstructuration sociale, conomique et culturelle de la socit algrienne.
C'est ainsi que ds les premires annes de l'occupation, l'Administration avait entam une politique sauvage et tendue d'implantation de colonies pour laquelle elle mobilisa tous les moyens matriels, humains, militaires et civils, paralllement la mise en place des infrastructures indispensables tels que les voies de communication, barrages, canalisations et la fourniture des aides et la participation la mise en place des institutions financires.
Dans cette optique, les dirigeants franais se mirent rivaliser d'ardeur pour servir la politique de colonisation sans laquelle ils ne pouvaient pas se stabiliser en Algrie.
Sous le rgime militaire, La colonisation s'tait distingue de celle qui avait prvalu sous le rgime civil par certaines caractristiques et certaines spcificits lies la nature de l'tape et ses conditions externes et internes








    
    http://daoudi.yoo7.com
Admin
Admin


: 181
: 01/04/2008

: **continue **    04, 2008 11:13 pm








L'implantation durant le rgime militaire 1830-1870

Lamoricire rsume la position des militaires par rapport la colonisation en disant : " En vue d'atteindre cet objectif, il est ncessaire de faire appel aux colons europens et ce parce que nous ne pouvons en aucun cas faire totalement confiance aux indignes. Ces derniers profiteront de la premire occasion pour se soulever contre nous. La soumission des Arabes notre autorit ne constitue qu'une phase transitoire ncessaire entre la guerre d'occupation et la vritable conqute. La seule chose qui nous permette d"esprer pouvoir un jour affermir nos pas en Algrie, c'est de peupler ce pays par des colons chrtiens s'adonnant l"agriculturePour cela, nous nous devons de tout mettre en uvre pour attirer le plus grand nombre de colons immdiatement en Algrie et les encourager s'y tablir en leur attribuant des terres ds leur arrive "
Parmi les autres parties ayant grandement contribu mettre les bases et les concepts sous tendant la colonisation europenne en Algrie, nous citerons titre d'exemple, le rle de l'cole Saint-Simonienne et de l'glise chrtienne, qui sont parties toutes deux d'une ide que " les terres non europennes sont considres comme des terres o la civilisation est absente et sont donc colonisables ".


Les tapes de la colonisation
L'Algrie a connu un vaste mouvement d'implantation de l'lment europen aux dpens de l'lment algrien. Certains facteurs parmi lesquels l'migration et le dplacement des populations ainsi que les massacres collectifs avaient failli dtruire de faon quasi dfinitive la structure sociale de la socit algrienne.
Le mouvement de colonisation a connu deux tapes : La premire a t celle de l'occupation restreinte vu que la colonisation s'tait pratiquement limite aux zones situes dans le Nord.
Cependant la crainte nourrie par la France d'un dveloppement de la force de l'Emir Abdelkader qui l'obligerait reconnatre les limites de son influence l'a amene revoir sa politique de colonisation. Elle a de ce fait procd une occupation totale qui a grandement contribu l'extension du mouvement d'implantation au reste des autres rgions, paralllement l'aide matrielle et financire fournie aux colons franais par les autorits franaises d'occupation lesquelles se sont mises dicter des lois en faveur du mouvement de colonisation. Ceci les a encourags faire de l'Algrie une colonie franaise certes, mais autonome par rapport la France, d'autant plus qu'il existait parmi les colons des personnalits politiques opposes aux rgimes monarchistes qui se sont relays au pouvoir en France.










    
    http://daoudi.yoo7.com
Admin
Admin


: 181
: 01/04/2008

: **La colonisation sous le rgime civil **    04, 2008 11:39 pm

** La colonisation sous le rgime civil**
Dans le domaine de la colonisation, la IIIme Rpublique avait adopt une politique radicalement diffrente du point de vue de la qualit et des objectifs de celle qui avait t suivie l'poque du 2nd Empire.
Si la premire s'est base sur la colonisation capitaliste afin d'obtenir le soutien financier, la seconde est reste sourde aux revendications des Europens d'Algrie pour laisser le champ libre sans conditions aux Europens pour s'implanter en Algrie afin de la peupler, et ce dans le but de crer un quilibre humain entre eux et les Algriens qui taient plus nombreux.
Afin de russir dans cette entreprise, elle avait encourag la politique de peuplement et de la petite proprit travers la construction des centres de colonisation et l'octroi des terres gratuitement. Le deuxime aspect de la politique de la IIIme Rpublique dans le domaine de la colonisation a consist peupler l'Algrie par les Franais et non par les Europens.

Cette orientation de la part des civils vers un changement de qualit des colons tait lie la concurrence colonialiste franco-britannique pour le partage des zones d'influence qui s'tait aiguise au cours de cette poque historique c'est--dire vers la fin du dix neuvime sicle.
Le rsultat de cette nouvelle politique fut que le total des terres remises aux colons entre 1871 et 1908 s'levait 1.137.823 ha environ. Ce chiffre avait atteint en 1934 2.462.537 ha parmi les meilleures terres agricoles enleves aux Algriens par divers moyens.
Les autorits franaises ne se sont pas contentes d'inventer les ides et les concepts mais ont commenc mettre en place les modes et les formes juridiques leur permettant de mettre en application et de concrtiser ces ides, en prenant soin de ne pas laisser aux Algriens la possibilit de refuser la politique du fait accompli.
Pour cela, la politique franaise va s'orienter vers la cration de transformations radicales et profondes dans la structure sociale, politique et conomique de la socit algrienne, susceptibles de dtruire toute vellit de rsistance ancre dans la socit algrienne. Ceci ne pouvait avoir lieu, selon ces autorits, sans la destruction de tout ce qui avait un rapport direct avec les croyances des autochtones et leurs systmes civilisationnels hrits.
Ainsi, sera paracheve l'entreprise de dmolition et destruction de toutes les valeurs de la socit algrienne qui se soumettra au fait accompli impos par les autorits franaises d'occupation, ce qui facilitera son assimilation et sa domestication.
A partir de l , se sont multiplis les manifestations et les domaines d'application de la politique franaise durant la phase historique qui a suivi la rsistance d'El Mokrani en 1871, dans la mesure o il ne s'est pas agi d'une politique unique au sens communment admis mais de diverses politiques adoptes sous forme de mesures oppressives, rpressives et dissuasives s'appliquant sur trois domaines principaux selon leur nature : des mesures caractre conomique, d'autres caractre politique et d'autres enfin caractre social, mais dont l'objectif tait le mme, savoir marginaliser la socit algrienne dans son ensemble, la maintenir dans un tat d'ignorance et la plonger dans une situation de misre et de pauvret insoutenables ainsi que l'a dvelopp l'un des historiens algriens.

Les prmisses d'une telle politique ont commenc voir le jour aprs la chute du rgime militaire en Algrie en 1870, l'issue de la dfaite de la France face l'Allemagne et la reddition de Napolon III au chancelier allemand Bismarck.
Mme si la politique de colonisation tait rgie conformment aux lois dictes par le pouvoir militaire, la priode du gouvernement civil avait renforc davantage cette politique du fait de la main mise quasi absolue des colons sur les rouages de l'administration.
A ce propos, un appel avait t lanc en direction des habitants d'Alsace-Lorraine pour migrer en Algrie o le gouvernement de gauche arriv au pouvoir en 1870 leur attribua plus de cent mille hectares des meilleures terres les plus fertiles. Le nombre de familles implantes a t estim 1183 dont chacune a pu bnficier de l'allocation de 6500 francs. De mme que les fermiers du Sud Est de la France avaient t attirs puisque le nombre de familles implantes fut estim quatre mille.
Cette politique a port la superficie des terres attribues aux colons 347268 hectares entre 1871 et 1882, ce qui a galement permis la cration de 197 villages de colonisation



[/
Afin de garantir le succs de l'opration de colonisation, les dputs des colons demandrent l'augmentation des frais allous pour l'migration vers l'Algrie et l'affectation d'un budget de 50 millions de francs pour la construction de 175 villages sur une superficie de 310000 hectares dont 300000 hectares seront arraches la population algrienne.
Entre 1881 et 1890, 176000 hectares furent accapars et distribus 320 familles de colons sous forme d'exploitations et sans contrepartie. La loi sur la proprit antrieurement promulgue par les autorits coloniales avait tabli la prdominance des colons dans l'implantation et la possession des terres qui s'tait poursuivie jusqu'en 1899. En vertu de cette loi, les terres de plus de 224 tribus arabes ont pu tre accapares sans contrepartie dont 95700 hectares furent verss aux Domaines et le reste attribu aux municipalits qui avaient t cres.
Sous le rgime civil, l'attribution des terres aux nouveaux arrivants a connu un accroissement effarent entre 1891 et 1900. Durant cette priode, plus de 120097 hectares furent attribus aux colons. La superficie des terres prises aux indignes au terme des lois sclrates et attribues titre gracieux aux colons venus de France et d'Europe entre 1871 et 1900 avait atteint 687000 hectares.
Parmi les lois les plus clbres et les plus dangereuses ayant ouvert la voie aux colons et entrant dans le cadre de la politique de colonisation qui distingua la priode du gouvernement civil entre 1871 et 1899, il y a eu la loi Warnier promulgue en 1873 appele loi des colons, c'est--dire des rsidents. A cela, s'ajoute le dcret de rattachement de 1881, en somme des lois qui visent l'accaparement de toutes les terres et ce quel que soit leur statut .
Parmi les gouverneurs civils les plus clbres ayant laiss libre cours aux colons et uvr au succs de la politique d'implantation, le gouverneur gnral Albert GREVY sous le mandat duquel on observa la construction de villages de colonisation et l'affectation de 300 hectares pour leur construction. En outre, la colonisation libre, rglemente par le docteur WARNIER a contribu la possession par les colons de superficies trs tendues. Entre 1880 et 1908, les colons avaient accapar plus de 450823 hectares. Entre 1871 et 1898, cette superficie avait atteint un million d'hectares.
En consquence, c'est le pouvoir dans le cadre du systme rpublicain franais qui a fourni la plus grande aide aux colons et contribu imposer leur volont en Algrie travers des lois et des programmes conus pour tendre le domaine de la colonisation officielle, ct de la cration de projets commerciaux et urbains spcifiques aux colons afin de franciser totalement l'Algrie




..
    
    http://daoudi.yoo7.com




: 13
: 08/06/2008

: -merci    10, 2008 1:26 am

merci mon amis...............bon travaille
    
 
*-*l'Histoire du peuple Algerien 1830-1962 *-*
          
1 1
 
-
»  1830- 1962
»  19 1962
» 19 1962
»  1954 1962
» histoire imaginaire

:
. ::   ::  -